Les seniors, il n’y a pas d’âge…

Les seniors, il n’y a pas d’âge… Après avoir visionné le film intitulé « Le Nouveau Stagiaire » de Nancy Meyers, avec  Anne Hathaway et Robert de Niro, j’ai eu envie d’en parler à travers un petit article léger et décalé.

Pourquoi parler ici d’un film ? Parce que cette comédie, douce et joyeuse, traite des liens intergénérationnels entre les trentenaires actifs et les seniors retraités. Un thème sur lequel La Plume Sociale porte un intérêt au quotidien.

Ce film nous parle d’un moment de vie de Ben Whittaker, incarné par Robert de Niro. Veuf, retraité attachant de 70 ans, Ben devient stagiaire-sénior au sein d’une jeune entreprise web innovante.

Les seniors, il n’y a pas d’âge pour rester actifs

Nous le savons, le passage à la retraite est un moment délicat pour celui qui y est confronté. Pour dépasser l’impression souvent ressentie de ne plus servir à grand chose, beaucoup de jeunes retraités se lancent dans de nouveaux projets. Et c’est une merveilleuse idée pour rester actif. Mais parfois, cela peut être le signe d’une fuite en avant, comme le personnage de Ben qui est devenu veuf et qui se lance à corps perdu dans toutes sortes d’activités pour oublier le décès de son épouse.

Dans « Le Nouveau Stagiaire », le retraité nommé « passif » par notre société, redevient « actif ». Petit à petit, il va apporter aux jeunes équipes son expérience professionnelle et une certaine sagesse philosophique. Les rôles sont alors inversés et Ben le stagiaire devient celui qui est écouté et conseille. Ce qui est touchant, c’est de voir ce retraité inspirer les jeunes équipes et devenir un ami et un modèle pour beaucoup. Des scènes très comiques nous montrent que les trentenaires peuvent avoir des représentations complètement dépassées sur le public âgé. On prend conscience que le monde professionnel aurait bien besoin de l’expérience des seniors sous différentes formes.

Les seniors, il n’y a pas d’âge pour s’aimer

Ce film aborde le sujet délicat de pouvoir tomber amoureux à 70 ans et plus. Il balaye la représentation que beaucoup peuvent se faire de la sexualité des personnes âgées. Ces dernières ne peuvent-elles plus avoir de fantasme et d’envie ?  Une scène très drôle répond à la question et nous montre le corps de Ben réagir au pouvoir du toucher et de l’imaginaire d’une femme. Ce film met en exergue la capacité des seniors à développer une sexualité épanouie. Malheureusement, l’intimité et la sexualité des personnes âgées est encore un tabou dans notre société. Ce film a le mérite d’en parler.

Les seniors, il n’y a pas d’âge pour s’amuser

L’enveloppe vieillit mais l’intérieur reste intact. Le corps présente des signes de vieillesse : Ben est parfois essoufflé, fatigué, il a la peau d’une personne âgée, avec des rides d’expressions… Mais le regard rieur est toujours là. L’envie de s’amuser avec la fougue des années passées est toujours présente. Ce film nous montre également cet aspect avec une scène particulièrement décalée et loufoque. Un retraité est tout à fait capable de faire les choix d’un véritable adolescent lorsqu’il s’agit de s’amuser… et par ailleurs d’aider !

Les seniors, il n’y a pas d’âge pour s’adapter

S’adapter… C’est garder ce qui nous convient tout en intégrant de nouvelles règles. Dans le film, nous observons ce retraité s’adapter aux nouvelles technologies, aux règles de l’embauche professionnelle et à la société d’aujourd’hui. Mais Ben garde aussi ses habitudes d’être réveillé par des horloges manuels, d’avoir un mouchoir en tissu par galanterie, de porter un complet et une mallette pour aller travailler… Ce qui permet aussi à la jeune génération de s’interroger sur  l’évolution de notre société.  Le bâtiment de la société incarne aussi cette adaptation. En effet, ses murs ont abrité la société de Ben lorsqu’il était manager au sein de son entreprise. Plusieurs années ont passé et le bâtiment abrite l’entreprise web où il est stagiaire-sénior. Des choses ont changé, se sont adaptées au temps. Et d’autres n’ont pas bougé.

Les seniors, il n’y a pas d’âge, tout simplement !

Les êtres humains ont besoin les uns des autres, en dehors de toute considération d’âge. L’entraide, l’altruisme, la tolérance, le pardon sont des thèmes également abordés sur fond humaniste. Ce film est d’une douceur  qui nous permet d’éteindre la télévision avec le sourire. Il nous montre qu’il est possible de vivre ensemble et qu’un lien intergénérationnel est nécessaire pour le mieux-être de tous. Parce qu’il n’y a pas d’âge pour vivre ensemble. Si vous voulez passer un bon moment et avoir matière à dialoguer avec votre entourage sur le lien entre générations, je vous invite à visionner ce film. Et bien sûr, je reste à votre disposition pour toutes discussions sur le sujet.

 

Aurélie Bonnin

Fondatrice La Plume Sociale